N'allez pas croire que je me plaigne.

Mais tout de même, ces gens du Festiblog sont vraiment par trop sympatique de me convier encore à cet évènement mondain-ternet (hoo jeux de mooots).

Enfin, puisqu'ils insistent lourdement, je viens, hein...

Je réponds même à une interview où je fais plein de pubs pour des gens biens.